Vice-Champion du monde de descente 2016 : Sylvain Behr !

Le jeune Sylvain Behr a créer la surprise lors des championnats du monde de descente 2016 s’étant déroulé début août en Italie à Teolo, retour sur ce touche à tout du roller à travers une interview.

 

Bonjour Sylvain, peut tu te présenter en quelques lignes.

 

Je m’appelle Sylvain BEHR, je vis a Nancy j’ai 20 ans et je suis actuellement en L2 STAPS. Je pratique le roller depuis 6 ans maintenant.

photo-sylvain-1

Depuis combien de temps pratiques tu la descente et qu’éprouve tu à pratiquer cette discipline ?

 

Aaah la descente, j’ai commencé il y a 3/4 ans, une amie et non des moindres dans le monde de la descente m’a prise sous son aile ( Marie Marchand ) pour me faire faire mes premiers pas bien encadré en descente. J’ai toujours aimé les sports de glisse et j’ai toujours été admiratif des pratiquants de sport extrême. Donc quand j’ai découvert la sensation de vitesse, la prise de risque, les gros freinages (pas toujours évident au début) j’ai directement accroché et ça a été le déclic en roller. Il y a différents types de pratique en descente. J’aime toutes ces pratiques. que ce soit le freeride (descente sur route fermée et sécurisée hors compétition) à faire des actions à plusieurs où tout passe très vite, où c’est très chaud et où l’on roule collé-serré avec les amis en rollers/longboard/luges. C’est des souvenirs énormes. Mais l’aspect de la course, de la compétition et du chrono, c’est encore plus euphorisant. La concentration, la vitesse et surtout le plaisir de faire abstraction de tout, excepté du circuit, c’est un lot de sensations vraiment grisantes qui m’ont rendu accro à l’adrénaline que ça dégage. Être sous pression pour un chrono et de devoir être « le plus rapide », c’est vraiment le top !

sylvain-2

Quel était jusqu’ici ton meilleur résultat en descente ?

 

Avant cette année, mon meilleur classement était 9ème au championnat du monde à Lausanne (Suisse) en 2014 et officieusement 1er des moins de 20 ans à Lausanne. Mais bon, quand on est que 3 en moins de 20 ans et que l’un de nous se crash aux qualifications, cela ne compte pas.

 

sylvain-4

Peux tu revenir pour nous sur le championnat du monde de descente 2016 où tu as été sacré vice-champion du monde ? 

 

Ma présence à ce championnat ne s’est pas joué a grand choses. J’ai appris une semaine avant que des amis pouvaient m’emmener en Italie pour disputer ce championnat. Je partais dans l’optique de faire mieux que mon dernier classement (9ème à Lausanne 2014). Beaucoup de mes amis me prédisait une bonne place, voire un podium. Au début je n’y allais pas spécifiquement pour une grosse place puis je me suis dit que c’était peut être jouable. J’ai pris de gros risques aux qualifications sur la partie haute du circuit et ça a payé par une deuxième place aux qualifications. Après une légère rectification pour ne pas flirter de trop près avec la limite, je fais mon run de championnat et apprend que je suis deuxième. À partir de là je n’ai pas directement réalisé ce qui m’arrivait mais c’était juste énorme. C’était un rêve de gosse de faire un podium international qui venait de se réaliser. J’ai eu une grosse pensée à toutes les personnes qui ont contribué à cette performance quand je suis monté sur le podium.

sylvain-5

(D’ailleurs merci au club de m’avoir arrosé sur le podium avec 3 bouteilles pour fêter cela, ça aura bien marqué le coup, ahah !)

En conclusion, c’est une super place et une grande fierté, mais avant tout, un super séjour en Italie et entre amis. Je n’en reviens toujours pas d’avoir pu rouler avec les cadors de mon sport et d’avoir pu rivaliser avec eux. Maintenant, comme on dit, le travail reste à faire, ce n’est pas tout d’être deuxième une fois, il faut le rester ou faire mieux, et ça il faudra attendre les prochains championnats.

 

Quels sont tes objectifs pour la saison 2016/2017 ? 

 

D’abord, ne pas se faire mal et continuer a s’amuser !

Plus sportivement, il y a les Roller Games en Chine l’année prochaine c’est un évènement qui me tiens très à cœur. J’aime voyager et ce serait une opportunité géniale pour allier mon gout du voyage et ma passion du roller.

Seul problème majeur…l’argent ! N’étant ni sponsorisé ni riche, la question de la Chine reste en grand suspens en plus du fait qu’il n’y a pas de statut de haut niveaux pour les descendeurs français à la FFRS ; donc pas d’aide de ce côté non plus. Sauf si une aide financière pointe le bout de son nez pour m’aider sur ce projet, je ne pourrais pas y participer. Concernant la descente en compétition, c’est l’échéance la plus proche pour moi. La grosse compétition à venir sera les Roller Game de 2019 à  Barcelone où je pourrais m’y rendre et y disputer le titre. J’ai le temps de voir venir d’ici là. En événements divers, je compte participer à quelques freeride de descente mais aussi à des skate cross et des compétitions de vitesse (indoor, semis marathon/marathon, 6h et 24h du Mans etc … ) histoire d’occuper un peu l’année sportive.

Je ne suis pas une brute d’entrainement en descente pour autant. Je m’entraine essentiellement en roller de vitesse, mais je profite des sorties descente pour m’amuser avec les amis, plus que pour « m’entraîner ». Ça a toujours été un jeu pour moi avant tout donc le terme « entrainement » n’est peut être pas le bon concernant la descente !

sylvain-7

Un dernier mot pour ceux qui te lisent ?

 

Merci pour m’accorder cette interview Alexandre, la descente est un petit monde dans le milieu des sports extrêmes et j’invite tous les curieux de cette discipline à s’y intéresser et à s’investir. Ça en vaut réellement le coup, mais soyez prudent tout de même !

J’aimerais finir par un grand remerciement à toutes les personnes qui m’ont amenés à ce niveau, supportés et encouragé. Merci à la famille, aux acteurs de la descente et à tous ces gens qui se reconnaitrons et qui font partie de l’aventure.

Un dernier merci à Marie sans qui je n’aurai pas pu connaître cette discipline et ne serais probablement pas autant passionné ! Continuez a rouler et amusez vous autant que possible ! Peut être a bientôt sur un événement, ce sera avec plaisir de faire de nouvelles rencontres !

sylvain-3