Ménil’descente : la seconde édition du boardercross de Paris envahie par les descendeurs

Des tremplins, des virages relevés, une pente à 10 % sur près de 400m : en 2015 le boarder et skate cross de Ménilmontant est revenu encore plus fort.

10 000 spectateurs, plus de 100 participants, du skate, du line et du quad
Le dimanche 4 octobre de 7h à 17h30 la rue de Ménilmontant, en plein 20e arrondissement parisien, a été bloquée à la circulation.

Au programme :
-de 7h à 9h : installation des 2 virages relevés, des 4 tremplins et des chicanes. Afin d’assurer la sécurité des riders dans l’une des rues les plus pentues de Paris 80 barrières Vauban et plus de 100 bottes de pailles ont été installées le long du parcours.
-de 9h à 16h : courses à 4, réunissant 3 disciplines : le longboard de descente, le roller en ligne et le quad.
-de 16h30 à 17h30 : slide jam, concours de slide (freinage en glisse) réunissant plus d’une centaine de skateurs et quelques valeureux rollers.

La première édition de cette course urbaine unique en France ayant été un énorme succès, les organisateurs avaient vu encore plus grand cette année : des virages relevés de 10m de long, des tremplins jusqu’à 70cm de haut à prendre à 60km/h, des chicanes et une arrivée après un virage serré doublé d’un petit tremplin.

La course : 70km/h, sauts de 10m et runs à 4

9h, les premiers runs d’échauffement sont timides : les skateurs hésitent sur les modules, le dernier virage a été copieusement arrosé par les agents d’entretien de la mairie de Paris et le tremplin « spécial roller » calme les ardeurs des plus téméraires.
Après 30mn de warmup, début des runs de qualification. Une série de courses à 4 décidera de qui passera en finale dans l’après-midi : 4 partants, pas d’élimination, les mieux placés marquent des points qui seront additionnés avant les finales.
Coté roller les descendeurs, habitués à gérer leurs trajectoires et rouler en paquet, côtoient les streeteurs, très à l’aise sur les modules et les patineurs venant du skatecross. Un mélange explosif.

Mais les patineurs en lignes ne sont pas seuls : une délégation de quadeur a également fait le déplacement. Mention spéciale à Lætitia « RedVolta », de l’équipe de Derby de la Boucherie de Paris, seule fille toutes catégories confondues à participer au boarder cross.

Après une petite dizaine de runs de qualification Fred Bukowsky (PMG / Seba) est en tête, suivi de Flavien Du Peloux (Dragon Riders / Seba). Les descendeurs parisiens, présents en nombre, suivent derrière.
En demi-finale la pression monte d’un cran et les runs sont plus serrés. Fred Bukowski chute et permet à Victor Veduta (Lyon Roller / estrem dounill) et Babak Rastegar (Lyon Roller / estrem dounill) de passer en finale. Scénario similaire dans la seconde demi où Kevin Maissin, 3e des qualifications, chute. Flavien du Peloux et Sylvain Behr (Lyon Roller), rejoignent les deux descendeurs parisiens en finale.

ronan
La finale réunit donc Flavien, un habitué du circuit de skatecross et trois descendeurs Lyon Roller ! Flavien prend un meilleur départ. Habitué aux modules il prend quelques mètres d’avances. Derrière lui les descendeurs tentent de passer le plus gros tremplin de front… et c’est la chute pour Sylvain. Sur le bas du parcours Flavien freine trop tôt sur la chicane, Victor ne laisse pas passer sa chance et fait l’intérieur dans le dernier virage. A l’arrivée Victor conserve son titre, devant Flavien et Babak. La petite finale est remportée par Fred.

resultats

Chez les quadeurs la course est remporté par Mallory Berthelot (SHCF) devant Christophe « Poupa » (Panam Squad), Manuel « Quad Chemist » (les Quads de Paris) et Laeticia « RedVolta » (les Quads de Paris). Joris Késel-Borie (Passage des Étoiles) s’étant malheureusement blessé en run de qualif.

La journée s’est ensuite achevée par la slide jam, les podiums mais également le démontage des modules, barrières et centaines de kilos de bottes de paille.
Une belle édition 2015, sous un temps parisien presque clément, et un retour prévu, encore plus gros, en 2016

Ménil’descente 2015 – Run de qualif from estrem-dounill on Vimeo.

Article : Florent Cottinet

Crédit photo : Franck Mathey  & Christophe Piotet 

Plus de photo : Lien FlickR  & Site Internet d’Anne Laure Boveron